COVID-19

Consultez les mises à jour

Une convention collective de sept ans pour les cols blancs

Saint-Hyacinthe, le 3 mars 2020 – La Ville et le Syndicat des salarié-e-s de la Ville de Saint-Hyacinthe (CSD) viennent de convenir d’une nouvelle convention collective de sept ans. Rétroactive au 1er janvier 2020, elle se terminera le 31 décembre 2026. 

Espacement

« Nous avons la chance de collaborer avec une équipe syndicale qui a à cœur d’offrir les meilleurs services aux citoyens maskoutains. Cette dynamique fait la différence à la table de négociation. Les relations de travail dans notre municipalité sont bonnes et le climat est sain. Cette « paix industrielle » de sept ans nous offre de part et d’autre une grande stabilité pour concentrer nos énergies sur tous les défis que doit relever notre Ville », souligne le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil.

« Tout au long de cette négociation, les parties ont été en mode collaboration. Nous traversons une période difficile, surtout avec la pandémie, et chacun doit mettre du sien pour en arriver à une entente gagnant-gagnant. Nous pouvons dire mission accomplie », d’ajouter le président du syndicat, Marcel Robidoux.

Cette nouvelle convention collective contient relativement peu de changements. Elle prévoit des augmentations salariales annuelles de 1,75 % pour les deux premières années, de 2 % pour les deux années suivantes, de 2,25 % pour les deux d’après et de 2,5 % pour la dernière année, ce qui représente une progression moyenne de 2,07 %.

Voici d’autres faits saillants de cette entente :

  • accroissement de la période de probation pour les nouveaux employés;
  • nouveaux paramètres de progression salariale pour les salariés temporaires;
  • révision d’une disposition afin d’offrir plus de flexibilité dans l’aménagement temporaire d’horaires adaptés aux besoins des employés ou des services;
  • sécurité d’emploi pour les salariés permanents embauchés avant le 1er janvier 2013.

 

 

Source : Direction des communications / 450 778.8304

Télécharger le PDF