Bandes riveraines

Les cours d’eau constituent des habitats essentiels pour la faune et la flore, ainsi que pour la pratique d’activités récréatives. Les rives d'un cours d'eau doivent être protégées pour éviter la pollution ou l’érosion. La bande riveraine, qui est la partie végétale longeant les cours d’eau ou entourant les lacs, constitue aussi une zone importante.

Afin d’aider à maintenir ou améliorer la santé des rivières, la Ville de Saint-Hyacinthe a mis en place des solutions pour protéger ces bandes riveraines :

  • Laisser la zone revenir à son état naturel jusqu’à une limite réglementaire.
  • Élargir les bandes riveraines avec des zones naturelles, d’aménagement forestier et de bandes filtrantes.
  • Mettre en place de bonnes pratiques en milieu agricole et urbain pour augmenter la qualité du milieu.

De plus, dans la zone riveraine des cours d'eau, les travaux sont réglementés. Avant d'opérer toute intervention sur la rive, le littoral ou dans la plaine inondable, communiquez avec le Service de l'urbanisme pour obtenir un permis. De plus, aucune excavation et aucun remblai ne sont permis et l'abattage d'arbres doit respecter les normes en vigueur.

Restauration des zones riveraines naturelles dans les parcs

Cette démarche écologique consiste à rétablir l’état naturel des rives de nos cours d’eau. Sur les 11 lieux visés, une bande riveraine de 5 mètres n’est pas fauchée afin d’aider à la régénération de la nature.

Les employés municipaux font un suivi dans les parcs ciblés afin de s’assurer que la transition vers les arbustes et les arbres est graduelle et donne un bel aspect au terrain d’ici quelques années.

Les lieux visés sont les parcs : Joseph-Laporte, des Aquinois, Les Salines, Jean-Jacques-Leduc, Daniel-Johnson, Hélène-La Rochelle, des Enfants-de-la-Métairie, Boisé des Douze, de la Yamaska, Paul-Morissette et Eugène-Veilleux.

Cette décision découle du Plan d’action environnemental de la Ville et de la Politique de protection des rives, du littoral et des plaines inondables du gouvernement du Québec.

Stabilisation des berges

Les changements parfois rapides et significatifs du niveau de l’eau peuvent endommager les berges et occasionner des problèmes d’érosion à votre propriété. Si vous souhaitez connaître les méthodes de stabilisation naturelle qui peuvent être réalisées ou pour des travaux de plus grande envergure nécessitant un permis, contactez le Service de l’urbanisme.

Procédure pour l'entretien de cours d'eau

Lorsqu'un cours d'eau présente un niveau de sédimentation problématique, vous pouvez faire une demande d’inspection en déposant une requête, et ce, avant le 30 avril de chaque année. Ainsi, le service municipal concerné pourra inspecter l’endroit après la crue printanière et avant que la végétation soit trop avancée. Après l'inspection, si un entretien est jugé nécessaire, les démarches seront entreprises afin de mener le projet à terme. En fonction des délais à respecter et du niveau d'obstruction du cours d'eau, c'est normalement l'année suivant la demande que l'entretien sera réalisé. 

Gestion par bassin versant

Pour améliorer la qualité de l’eau à Saint-Hyacinthe, il est possible de s’impliquer dans un des comités locaux de gestion par bassins versants. Renseignez-vous auprès de la MRC des Maskoutains ou de l’OBV Yamaska.

États généraux de l'eau du bassin versant de la Yamaska