Coronavirus

Mises à jour

Piétonnisation de la rue des Cascades : il faut obtenir une réelle acceptabilité sociale du projet avant d’aller de l’avant

Saint-Hyacinthe, le 22 mai 2020 – Face à la réaction mitigée de plusieurs commerçants envers le projet pilote de piétonnisation de la rue des Cascades, la Ville de Saint-Hyacinthe et la Société de développement du centre-ville de Saint-Hyacinthe (SDC) conviennent de prendre le temps nécessaire pour consulter davantage et pour bonifier le projet afin qu’il obtienne une meilleure acceptabilité sociale.

Sensibles aux préoccupations exprimées par plusieurs membres de la SDC, des représentants de la Ville, de la Société de développement du centre-ville de Saint-Hyacinthe (SDC) et de Saint-Hyacinthe Technopole ont convenu, lors d’une rencontre tenue jeudi, qu’il fallait rassurer les commerçants et retoucher le projet.

« Nous vivons une période extrêmement difficile et nos commerçants sont durement touchés par la pandémie. Je crois que toutes les personnes impliquées dans cette démarche sont mobilisées par la volonté d’aider notre centre-ville. L’heure n’est pas à la confrontation. Il faut plutôt collaborer et s’entraider. L’idée de piétonniser la rue des Cascades n’est pas nouvelle et le Conseil s’est penché sur la question à plusieurs reprises. Ce type de rue comporte des avantages, notamment sur le plan de la sécurité. C’est un aspect important dans le contexte particulier de la COVID-19, en raison des files d’attente extérieures et de la distanciation qui pose de nouveaux défis en termes de cohabitation des piétons, cyclistes, clients, visiteurs, résidents du quartier et automobilistes. Cet enjeu sera encore plus grand lors de la réouverture des restaurants et terrasses. Une rue piétonne peut aussi créer une ambiance plus agréable pour les visiteurs et ainsi accroître l’achalandage. Il faut cependant adapter la formule de rue piétonne pour rallier positivement un maximum de commerçants. Je suis convaincu que la SDC, avec le soutien de la Ville, arrivera à déployer sous peu une solution rassembleuse », souligne le maire Claude Corbeil.

« Cette année, en raison de la pandémie, le Québec sera La destination vacances et notre centre-ville peut tirer son épingle du jeu. Plusieurs exemples concrets de rues piétonnes à Montréal, aussi de plus en plus au Québec, nous incitent à lancer ce projet pilote pour en évaluer le potentiel à plus long terme. Nous voulons offrir une nouvelle expérience d’achat plus dynamique et faire de notre centre-ville une destination encore plus prisée avec un décor urbain accueillant. Soyons créatifs. C’est le temps d’essayer de faire les choses autrement, mais ensemble. On doit se serrer les coudes et faire équipe pour notre centre-ville. Le conseil d’administration de la SDC vous revient donc sous peu avec une formule ajustée à la lumière des préoccupations exprimées », de conclure Jausée Carrier, présidente du conseil d’administration de la SDC.

Source : Direction des communications / 450 778.8304 ou SDC / 450 774.8602

Télécharger le PDF